Le CCAS

Le Centre Communal d’Action Sociale de Saint-Maime a été réinitialisé dès la mise en place de la nouvelle municipalité en 2014.

Il est composé de neuf membres répartis entre quatre administrés et cinq élus dont le Maire qui en est le Président d’office.

Dès sa mise en place, il a été établi un règlement intérieur, inexistant auparavant, définissant son mode de fonctionnement légal au regard des textes en vigueur et le type d’actions pouvant être entreprises (aides ponctuelles, aide au règlement d’impayés, assistances diverses, accompagnement sur dossier contentieux du centre des impôts ainsi que sur naturalisation, prêt sur l’honneur, aides alimentaires…).

Le Centre Communal d’Action Sociale a permis d’aider et soutenir plusieurs habitants au travers de différentes actions.

Il a en outre été constitué un bureau permanent qui se réunit chaque fois que l’urgence d’une situation se présente.

Ainsi en mai 2014, consécutivement à la réunion de la commission permanente du CCAS deux aides urgentes ont été réglées au bénéfice de deux administrés de la commune :
– Paiement de deux loyers pour un montant total de 900 euros,
– Paiement d’une facture EDF d’un montant de 390,19 euros

En novembre 2014, le CCAS et la commune ont conventionné avec l’épicerie sociale « La poire en deux » à Forcalquier afin d’assurer le plus régulièrement possible la distribution gracieuse de denrées alimentaires fraîches aux administrés de la commune dans le besoin.

Le CCAS est également conventionné avec les communes concernées sur la « fête de l’hippodrome » qui réunit les seniors chaque année au mois de juin à Oraison.

Il participe à l’élaboration, puis à la distribution des colis de noël des seniors, à l’organisation du goûter des anciens en janvier 2015 à la salle polyvalente de Saint-Maime et au repas qui a eu lieu le 31 janvier 2016 au « relais des quatre reines ».

Il a été distribué gracieusement 87 colis de denrées alimentaires fraîches issus de la poire en deux, dont le coût est supporté par le CCAS, ainsi que 2.000 kilos de pommes de terre et plusieurs potirons offerts par un agriculteur de la plaine de Mane.

Enfin, un administré en grande difficulté a également bénéficié d’un colis de denrées de la banque alimentaire d’oraison et de jouets pour son enfant, sans coût financier pour le CCAS.